Colibri Vénère

COLIBRI VENERE ! C’est curieux comme nom, d’où vient ce titre d’émission qui ressemble au patronyme d’un chef indien ?

Si vous êtes arrivés jusqu’ici c’est que vous avez envie de savoir, alors en préambule, laissez-nous vous conter la légende du colibri.

Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : “Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! “

Et le colibri lui répondit : “Je le sais, mais je fais ma part.”

Vous avez compris, on aime les histoires, on est des rêveurs. On croit que pour améliorer les choses qui tournent mal dans ce bas monde, c’est à nous de prendre le taureau par les cornes, comme le colibri qui fait sa part. Ok, pour lui le taureau ça va être compliqué, mais au moins il essaie, il met l’aile à la pâte quitte à se retrouver dans le pétrin.

Du coup, on a décidé de donner la parole aux personnes qui s’investissent au niveau associatif ou professionnel. C’est une façon de mettre en lumière leur action, de susciter des initiatives citoyennes, de partager le parcours des personnes qui s’engagent. « Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ». C’est aussi un adage de l’équipe, on y croit…désespérément !

Colibri, ok ! Mais pourquoi vénère ?

L’engagement est la responsabilité de l’artiste, disait Nina Simone, quitte à être un énervé-énervant pourrait rajouté Renaud. Voici le genre de personnalités qu’on adore parmi tant d’autres. Alors, on les diffuse, on les chronique, on explique pourquoi ils ont écrit ceci ou cela, quel était leur état d’esprit, leur état d’espoir. Et comme on est curieux, on s’intéresse à la petite histoire dans la grande histoire de la chanson engagée.

L’équipe

Les membres de l’équipe des colibris vénère s’investissent dans le milieu associatif depuis plusieurs années ( Théâtre, crieurs de rue, humanitaire ). Cécile, Jean Laurent, Patrice et David travaillent auprès des personnes atteintes de handicap. Pauline et Raphaelle font partie, entre autre, du collectif de théâtre ” l’eskampette”. Vous l’aurez compris, leur passion commune c’est l’engagement. Comme une évidence, nous aimons diffuser de la chanson contestataire, quelque soit son style, son époque, son origine. Vive la diversité, les goûts et les couleurs et bien ça se discute, vive les découvertes musicales !

Laisser un commentaire